logo
Main Page Sitemap

Amsterdam quartier rouge tarif prostituée





Les hommes les plus riches souhaitaient de plus en plus rencontrer des filles de la ville durant le temps de leur voyage.
Dun côté se trouve le grand public, qui considère la prostitution comme facteur de maladies telles que la syphilis soignée à lépoque par des bains de mercure, et de lautre les organisations religieuses qui rejettent également cette pratique.
Un homme sest fait passer pour un client et a volé leur recette à deux prostituées.Passons au smartshops ces magasins spécialisés dans la vente de produits psychoactifs autres que le cannabis (peyotl, salvia).Si tout le monde lappelle quartier rouge ou red light district, les Amstellodamois préfèrent De Wallen rappelant que les fortifications de la ville se trouvaient dans le coin.Plantage et Waterlooplein : Jardin botanique et zoo à proximité, quelques uns des musées les plus intéressant aces du quartier juif.Lune des plus belles églises dAmsterdam : Oudekerk coquine nues en plein coeur du quartier rouge.Selon Jan, le patron du bar situé au coin de la rue, un café avec billard où il est permis de fumer cigarettes et joints, «les filles sont de bonne humeur et elles ont lair heureuses».Lexploitation des victimes de ce trafic est presque continue.On nest pas là pour faire la conversation.».Liao Yiwu, un symbole de la révolution chinoise.Le seul chiffre disponible remonte à 2010 : 749 cas de prostitution forcée dénoncés à la police.Ne pas prendre en photo les prostituées derrière leurs vitrines est une règle à respecter formellement (Crédits: Marvin Guglielminetti).En outre, les touristes auront interdiction de consommer de l'alcool et des drogues.Aujourdhui la prostitution est légale aux Pays-Bas, mais uniquement dans un espace limité géographiquement : les quartiers rouges.Un nombre important de filles qui travaillaient dans le quartier à lépoque où la ville était encore catholique ont été forcées de tout abandonner.Deux années denquête menée par une brigade spéciale ont abouti à deux arrestations en 2007, après une course-poursuite entre Amsterdam et Cologne, en Allemagne, digne dun film daction.Qui sont les prostituées?Le lobbying de ces dernières a dailleurs entraîné la création dune loi contre la légalité de la profession, seulement un siècle après sa dépénalisation.Les sanctions économiques ont été renforcées en ce qui concerne les prostituées non enregistrées sur le registre national.Sa réponse est très mitigée : le rapport insiste beaucoup plus sur la faiblesse des statistiques existantes que sur la gravité ou lampleur du phénomène.Mais la capitale des Pays-Bas nest pas la seule à compter des quartiers rouges dans ses rues : les villes dAlkmaar et de La Haye possèdent également leur «Red Light District».
Inquiète de lessor du trafic humain, la ville dAmsterdam a déjà réduit le nombre de vitrines dans la grosse attraction touristique que reste le Quartier rouge, à côté de la gare centrale.
Le vrai nom du quartier, situé en plein centre dAmsterdam, est «De Wallen» le mur en néerlandais, en hommage aux fortifications de la ville situées dans cette zone.




[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap