logo
Main Page Sitemap

Féministe contre la prostitution


En effet, le client qui se fournit sur un «marché» ne peut connaître les antécédents ou le «désir réel» de sa partenaire.
La question est de savoir ce qui justifie, aux yeux des censeurs, le fait qu'il faille interdire cette activité et en pénaliser les protagonistes.
La pornographie comme la légitimation de l'achat de prostitution ont en commun avec les visions racistes et fascistes, l'affirmation d'un supposé droit d'une élite supposée à photos prostituées 1930 instrumentaliser des êtres plus faibles, pour satisfaire ses supposés "besoins" ou seulement sa propre jouissance.
Voilà un argument, qui, ne serait-ce que par respect envers les femmes prostituées, mérite considération.Oui la prostitution est une activité sujette à violence.En se désolidarisant des prostituées, les abolitionnistes oublient quelles sont elles aussi touchées de ce stigmate.Nous répondons que toute activité non réglementée cest-à-dire non soumise au droit du travail ne sera jamais une activité comme les autres.Le mythe de l'égalité des conditions, pendant socialiste de celui de la «liberté réelle constitue toujours un prétexte pour mettre une population sous dépendance d'une autre (exactement, en somme, ce que reprochent beaucoup d'intellectuels à la «société capitaliste».).En dehors de cet usage criminel ou délictuel des biens que l'on possède, s'il n'est pas possible d'en avoir un usage privé, cela signifie que l'on n'en est pas propriétaire.Nous terminerons par un rapport daté de juillet 2012 de la commission mondiale sur le VIH et le droit.Comme on aimerait que cette remise en cause du «besoin irrépressible» puisse être convoquée avec autant de fougue lorsqu'il s'agit de condamner le vol (mais il est un fait qu'une certaine rhétorique ne fait guère de différence entre un voleur à condition qu'il soit pauvre.Déjà nous ne pouvons connaître ce nombre que par celles qui sont venues demander de laide dans des associations.Accrochées aux faux habits de suède, aux loteries arrangées.Et que dire de cette idée somptueuse consistant à vouloir mettre en prison les clients des prostituées?Un autre argument des abolitionnistes est «si cétait un métier comme un autre, les parents le conseilleraient à leur fille».La faute est du côté de ceux qui utilisent le pouvoir que leur donne argent et domination sociale pour abuser de plus faibles.Seulement 2 condamnations ont été enregistrées après que les auteurs ont plaidé coupables.Selon les abolitionnistes, il faudrait abolir la prostitution parce que cette activité est dénigrée par la société.Sous le couvert, quil faut quon arrête, plutôt!On peut être victime en tentant dêtre plus agentive.Prostcost : le coût insoupçonné du système prostitutionnel.Cette situation fictive démontre à la fois que la violence est constitutive de la prostitution et que la considérer comme «un métier» comporte de nombreux dangers, tant pour les personnes prostituées que pour l'ensemble de la société.Ensuite vient la question du choix.
Peu importent, au fond, ces nuances; seul le résultat compte.
Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen Article 4 - La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres.

Trop occupées à vouloir nous sortir de tout, plutôt que.


[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap